Évaluer, c’est offrir des repères

Evaluer les compétences, ou « assesser », est une démarche indispensable pour les départements des Ressources Humaines. Identifier et évaluer les compétences est essentiel pour recruter le candidat idéal. C’est aussi très utile pour développer et soutenir les collaborateurs dans l’évolution de leur carrière. Dans le cadre d’une réorganisation ou d’un changement, elle permet enfin de cibler quelles compétences sont à renforcer et facilite la transition. Pourtant, la notion d’évaluation fait encore frémir, car vécue comme une sentence, un jugement.

L’évaluation souvent vécue comme un jugement

Dans l’étymologie de ces deux mots, on retrouve la notion de loi pour le jugement et celle de valeur pour l’évaluation.

« Le jugement rappelle la sanction en cas de transgression de la loi, tandis que l’évaluation détermine la valeur de ce qui est observé. » 

L’Assessment Center met en évidence les singularités

Si évaluer n’est pas juger, alors quel en est le sens ? L’évaluation sert à identifier les forces et faiblesses de l’apprenant, à prendre du feedback, à poser un diagnostic sur des connaissances, à mettre en évidence les singularités.

Dans le contexte des Development Centers / Assessment Centers, l’expérience nous montre que ne pas évaluer (avec un score) génère une certaine frustration chez l’apprenant. Il lui manque un repère, un indicateur à partir duquel s’exprime sa différence. Se situer au regard d’une population de référence rassure ou donne l’impulsion pour actionner le changement.

Poser des choix pour développer les compétences

« L’évaluation est utile et constructive si elle reste effectivement ce qu’elle doit être, un repère sur lequel l’apprenant pose un choix. »

C’est en fin de compte la posture de l’assesseur qui est déterminante : a-t-il l’intention de faire la loi ou de donner de la valeur ? La clé se situe dans son intention de révéler les compétences, d’être le miroir qui permet à l’apprenant d’encore mieux se connaître et de prendre conscience de son potentiel. C’est alors qu’il est en mesure de créer un espace de confiance où l’apprenant parle de lui sans se sentir jugé et se sent libre de penser à son développement et de choisir les actions qu’il va mettre en œuvre pour évoluer.

« Cette rencontre avec un professionnel du développement permettra l’initiation d’actions authentiques. Un plan dédié aux ambitions de la personne et en phase avec les objectifs de l’entreprise. »

Se développer personnellement au profit de son activité professionnelle : un doublé gagnant !